Les Grands-mères mortes – une fête! : un rituel nouveau pour se souvenir
2016-11-21 07:35:31

L’aventure commence là, dans un nid de cœur tendre où se déposent les événements de la vie. Une grand-mère qui meurt. L’impulsion de lui envoyer une carte postale, mais où la poster? Présenté au Théâtre jeunesse Les Gros Becs du 23 au 27 novembre, Les Grands-mères mortes – une fête! est un magnifique hommage festif qui célèbre la vie. Première création de la compagnie de production Mammifères, ce spectacle accessible dès 9 ans a reçu le Prix de la critique 2015 de l'Association québécoise des critiques de théâtre.

 

 

L’histoire : Vous êtes conviés à une fête bricolée pour trois grands-mères disparues avec chapeaux de fête, musique et chansons. Une fête intimiste où l’on fait plus que ranimer le souvenir de ces grands-mères : on les fait apparaître à partir d’objets et de matières, d’anecdotes pleines de tendresse et d’humour. On y traite avec simplicité des derniers temps de vie, de l’idée possible d’apprivoiser la mort et des rites funéraires. La rencontre tient de la marionnette au sens large, de l’installation théâtrale et de la présence des performeurs.

 

Karine Sauvé a fabriqué ce spectacle dans une grande complicité avec David Paquet, pour le texte, et Nicolas Letarte, pour la musique. Elle nous convie à une véritable fête, une fête des morts comme il s’en vit dans certaines cultures. Magnifique performance multidisciplinaire, le spectacle fait plus que ranimer le souvenir de ces grands-mères. Il nous les fait apparaître à partir d’objets et de matières, d’anecdotes pleines de tendresse et d’humour. Il célèbre la douceur de leur relation et crée de toutes pièces un rituel nouveau pour se souvenir d’elles dans la vie, avec la vie. Il propose à chacun de célébrer en musique, en folies douces et en autant de petits autels de fortune le souvenir et le legs d’une personne qu’on a aimée.