LES ARTISTES ET LES ENFANTS

Nous avons demandé à un artiste, Serge Marois, auteur et metteur en scène, de partager son expérience du théâtre, de l'éducation et des jeunes.


Nous vous invitons à enrichir ces témoignages en nous envoyant vos textes à info@lesgrosbecs.qc.ca.



TÉMOIGNAGE DE SERGE MAROIS, AUTEUR ET METTEUR EN SCÈNE


Les artistes qui créent pour les jeunes

Les compagnies que les diffuseurs accueillent ont, pour la plupart, entre vingt à trente ans d'existence et se consacrent, en général, exclusivement à la création théâtrale pour le jeune public. C'est dire, qu'au fil des ans, ces artistes ont développé une expertise, vérifié leur démarche et cherché à rejoindre les jeunes en repoussant les frontières de ce qu'on détermine comme acceptable pour eux. Et cela, les artistes le font dans le respect et dans l'écoute, conscients que les jeunes font partie du même monde que nous. Ces artistes développent aussi des formes dramaturgiques pour leur public, ce qui a permis à ce théâtre d'être reconnu comme un art à part entière qui explore des voies que celui pour adulte néglige ou a oubliées, comme le caractère ludique, l'inventivité en matière visuelle, le métissage des genres et la découverte de nouveau (théâtre acrobatique, par exemple). Lorsque les diffuseurs programment un spectacle, ils ne cherchent pas nécessairement le spectacle parfait. Ce qui compte dans leur sélection, c'est qu'un spectacle, en plus d'être de grande qualité artistique, propose aux jeunes une vision du monde qui les stimule, les provoque même et réjouisse le cœur et la tête.

L'enfant : un être en apprentissage
Élever un enfant, éduquer un enfant, c'est lui apprendre, lui montrer, lui démontrer. C'est du moins ce que pensent certains adultes qui gravitent autour des enfants. Mais il y a un autre rôle qui revient à l'adulte, celui de mettre l'enfant en contact avec lui-même et avec sa liberté, en d'autres termes, celui de jouer le rôle de phare. Dans cette démarche, l'art et la création artistique sont des outils de marque.

L'enfant placé devant un spectacle peut, selon son âge, soit se laisser aller complètement à ce qu'il voit, entend, sent, soit chercher à tout comprendre comme on lui dit de le faire dans d'autres domaines. L'adulte qui accompagne l'enfant au théâtre doit pousser l'enfant à être à l'écoute de son intuition, de son imagination et de sa liberté créatrice. Bien sûr, il y a différentes sortes de spectacles. Certains racontent une histoire que les enfants suivent sans peine, d'autres sont plus éclatés, provoquant leur créativité, mais tous font appel à la transposition du réel pour stimuler leur imagination par le décor, les éclairages, la langue.

Il y a donc toujours une certaine distorsion entre le réel et sa représentation sur une scène et c'est dans cette distorsion que la subjectivité du spectateur intervient.

Je suis ce que je suis
Les artistes qui créent pour les enfants sont des adultes. Ils ne sont donc plus des enfants... Quand les artistes s'adressent aux enfants, c'est qu'ils sont sensibles à ce que les enfants vivent et qu'ils ont envie de leur communiquer une certaine vision du monde. Le monde des enfants les fascine. On dit souvent qu'un bon spectacle pour enfants est un spectacle qui les touche, mais aussi un spectacle dans lequel on reconnaît l'adulte dans le créateur. Un bon spectacle pour enfants n'est donc pas condescendant.

Les adultes qui accompagnent les enfants au théâtre doivent prendre conscience des écarts entre leur compréhension et celle de l'enfant. Le spectacle propose toujours plusieurs niveaux de lecture. Et les spectacles seront d'autant plus riches qu'ils rejoindront des publics différents. L'adulte doit accepter que l'enfant n'ait pas compris la même chose que lui.

Personnellement, en tant qu'artiste, quand des enfants sont attentifs au spectacle et qu'ils me disent qu'ils n'ont pas compris, je ne suis pas du tout frustré. Si l'enfant écoute et regarde, c'est qu'il ne s'ennuie pas. Le chemin que fait l'œuvre en lui n'est pas toujours évident et j'accepte volontiers qu'il en soit ainsi. Je suis ce que je suis avec mon expérience et mon imaginaire et c'est très bien. Chez les enfants, c'est la même chose!

Des traces pour demain
Il nous arrive, à l'âge adulte, de décrire certains moments qui ont marqué notre enfance et ces récits étonnent souvent ceux qui étaient les adultes de l'époque. L'enfant ne peut tout exprimer, il sent les choses, elles s'impriment en lui. Et ce n'est que plusieurs années plus tard, par le souvenir, qu'il en saisit toute l'importance.

 

Serge Marois
Directeur artistique et général de L'Arrière Scène
Centre dramatique pour l'enfance et la jeunesse en Montérégie
(c)Théâtre L'Arrière-scène inc., 1999